2021

DERRIÈRE LES ARBRES

Création 2020 – Tous publics dès 4 ans

Théâtre le Galpon
Reporté de la saison 2019-2020
Du 21 au 25 avril 2021
vendredi, samedi et dimanche 18h, mercredi 15h
Durée : environ 35 minutes

Photos de famille

Dans une forêt de cartons, trois danseuses dorment au pied des arbres. Du lointain, émergeant d’un livre d’images qui s’était perdu sous le lit, Mère Ourse se faufile entre les arbres et réveille les endormies.
La danse peut naître et suivre le fil de connivences qui se nouent, d’images qui se figent, de forces qui s’unissent pour construire, déconstruire, jubiler ou se cacher.
Les danseuses évoluent dans cet environnement mouvant, se font de la place, se tracent un chemin. Ensemble et chacune à sa façon, elles font naître une nouvelle danse.
Mère Ourse les suit du coin de l’œil.

Avec ses contrastes et ses surprises, Derrière les arbres s’adresse à toutes celles et tous ceux qui, lorsqu’ils doivent ranger leur chambre, transforment le rangement en une épopée.

Derrière les arbres est né de l’exploration de trois archétypes féminins représentés par les trois déesses vierges de la mythologie grecque.
Artémis, la déesse de la chasse vit dans les forêts. Farouche et indépendante, elle est la protectrice de la nature, mais aussi des femmes enceintes, des accouchements et des naissances, des enfants et de leur développement.
Athéna, la déesse de la sagesse et de la stratégie parcourt la terre pour soutenir les héros qu’elle a choisi de protéger. Obstinée et souvent redoutable, elle est la protectrice d’Athènes, des artisans et des artistes.
Hestia, la déesse du feu sacré et du foyer est pacifique et attentive. Elle est la protectrice des maisons et des places publiques et de toutes celles et tous ceux qui le demandent. Elle invente l’art de construire les maisons.
Mère Ourse, notre double animal est l’ancêtre tutélaire, symbole de puissance, de renouveau et du passage des saisons. Figure maternelle de la forêt, elle recueille et protège les enfants, les aidant à grandir et les poussant à partir.

Chorégraphie Nathalie Tacchella en collaboration avec l’équipe artistique
Scénographie et personnage Mère Ourse Padrutt Tacchella, aide à la construction Noa Cappelini et Sega Njie | 
Collaboration écriture Justine Ruchat

Musique Adrien Kessler | Lumières Florian Bach, soutien technique Renato Campora
Costumes Marion Schmid
Danse Marion Baeriswyl, Aïcha El Fishawy, Ambre Pini, Diane Senger
Production déléguée Laure Chapel – Pâquis Production
Photographie répétition Elisa Murcia Artengo spectacle Erika Irmler
Diffusion et communication compagnie de l’estuaire

Production compagnie de l’estuaire

Avec le soutien de la Ville de Genève, la Loterie Romande et une fondation privée.
Pour le report de la création de mai 2020 à avril 2021 en raison des mesures sanitaires,
la compagnie a bénéficié des mesures Covid 19 d’indemnisations des pertes financières.

 

Réservations sur le site du Galpon.

Télécharger le dossier de presse

Danser pour imaginer, Fabien Imhof – La Pépinière, 24 avril 2021


Derrière les arbres est également présenté aux écoles genevoises, pour les élèves des classes de 1P et 2P les 20, 22 et 23 avril 2021.
Télécharger le dossier pour les écoles


Photos de représentation Erika Irmler